Archives pour la catégorie Uncategorized

Dominique Loiseau, marraine du trophée 2018

TROPHEE DE LA RESTAURATION GILLES VARTANIAN

Je suis très fière d’être la marraine du Trophée Gilles Vartanian, figure emblématique de la restauration Lilloise, qui est aussi un grand ami.
Dans notre profession, nous avons beaucoup de concours de cuisine mais, croyez-moi, aucun ne ressemble à celui-ci ! En effet, les restaurateurs et les chefs sont ici jugés sur leur savoir-faire mais dans leur prestation quotidienne, dans leur cadre réel. C’est donc la prestation de tout un restaurant qui est appréciée, aussi bien la cuisine que la salle. Car une bonne assiette n’est plus du tout aussi bonne si le client a été mal accueilli et mal servi. C’est en cela que le Trophée de la restauration Gilles Vartanian est unique. Il oblige les professionnels à être bons dans tous les domaines.
Et puis, toutes les catégories d’établissements sont concernées, car une ville se doit d’offrir un large éventail de concepts de restauration, pour que chacun puisse trouver une table en fonction du budget qu’il veut consacrer à son repas, du temps dont il dispose et du moment de partage qu’il représente. Chaque catégorie de restaurants a donc sa raison d’être, dans la mesure où il respecte la charte de qualité adaptée.
Par ailleurs, comme les votes des clients participants sont recueillis sur une période de trois mois, le trophée offre une vraie représentativité de la satisfaction de la clientèle. Et quelle émulation pour ces clients, touristes et passionnés de la région !
Vraiment, bravo pour ce formidable évènement gourmand, qui réussit si bien à mettre en valeur toutes les richesses de votre terroir, et qui participe directement à la transmission de ce patrimoine auprès des jeunes. Félicitations à tous !

Dominique Loiseau

Palmarès du 4 ème TROPHÉE GILLES VARTANIAN 2016

6 juin 2016 Casino Barrière de Lille    4 ème TROPHÉE GILLES VARTANIAN 2016pascal coulon

Trophée Gilles VARTANIAN: LA GRIGNOTIERE, Pascal et Delphine COULON à Raismes.

Meilleur Espoir de l’année: LE MARCQ, Avdelkader BELFATMI à Marcq en Baroeul.

Coup de Cœur Gastronomie: AU GOUT DU JOUR, Jean Louis DUCHENE à Lille.

Coup de Cœur Traditionnelle: L’ANGE GARDIEN, Delphine et Olivier PARMENTIER à Bois Grenier.

Coup de Cœur Estaminet: LA P’TITE MARIE, Marie DEMERVILLE à Cormont.
Prix Spécial du Jury Gastronomie: LA SALLE A MANGER, Thibault FOURDRINIER à Marcq en Baroeul.

Prix Spécial du Jury Traditionnelle: BISTRO DU CARRE DES SENS, Dirck et Mildred De BIE à Villeneuve d’Ascq.

Prix Spécial du Jury Estaminet: LE CH’TI BOUCANIER, Olivier BOUTEMY à Avelin.

Prix de l’Académie Gastronomie: LES HAUTS DE LILLE, Jean Pierre BOULOT et Guillaume THUIN à Lille.

Prix de l’Académie Traditionnelle: LE VENT D’ANGE, Charles GOMBERD à Dunkerque.

Prix de l’Académie Estaminet: LE BISTROT DIT VIN, Isabelle BARON à Fromelles.

Prix du syndicat des Brasseurs: LE BLOEMPOT, Florent LAYDEN et Kevin ROLLAND à Lille.

Bilan du 3 eme TROPHEE GILLES VARTANIAN 2014

3ème TROPHÉE 2014 :

1ére édition 2010 : 40 restaurants participants.
3ème édition 2014 : 100 restaurants participants.

1ére édition 2010 : 5000 livrets distribués.
3ème édition 2014 : 30000 livrets distribués : 25000 distribués par les restaurateurs et
5000 distribués par l’Office du Tourisme de Lille, sur place à l’office et à
Londres au départ de l’Eurostar.

10 panneaux publicitaires ont été offerts par la Sté 3 D pendant la 1ère
semaine du lancement du trophée.

1ère édition 2010 : 18 académiciens bénévoles fréquentent les
restaurants et remplissent anonymement les fiches de notation.
3ème édition 2014 : 52 académiciens bénévoles fréquentent les
restaurants et remplissent anonymement les fiches de notation.

1ère édition 2010 : 800 clients ont voté pour leur coup de cœur.
3ème édition 2014 : 2539 ont voté, dont 258 par internet.

15000 vues sur le site en juin 2014.

Le 2 juin 2014 à la CCI Lille Grand Hall, présence de 46 restaurateurs.
A 19h, le pointage est de 245 personnes, les retardataires n’ont pas été
inscrits.

L’ HÔTELLERIE Restauration 10/05/2014 par E. Couturier :3 ème Trophée Gilles VARTANIAN

Emmanuel Hernandez remporte le 3e trophée Gilles Vartanian

Réagissez
mardi 10 juin 2014 12:23Partager Partager Imprimer Imprimer Agrandir taille de caractères
Les lauréats autour du chef Gilles Vartanian.

Lille (59)Le 3e trophée de la restauration Gilles Vartanian a été remis le 2 juin dernier à Lille à Emmanuel Hernandez, Le Musigny, à Valenciennes (59). Il récompense les acteurs de la gastronomie nordiste sur des critères de créativité, d’utilisation de produits et des spécialités régionales (bières, fromages, etc.), de qualité d’accueil et de service. Originalité de ce concours biannuel : les membres de l’Académie Gilles Vartanian votent, tout autant que les clients. Cette année, 100 établissements ont été référencés (40 en 2010, 80 en 2012) et plus de 2 600 personnes ont désigné leurs lauréats (1 600 en 2012). Une belle évolution pour ce trophée de plus en plus reconnu par la profession et les clients, et soutenu par la CCI Grand Lille et la ville de Lille.

Emmanuelle Couturier
Palmarès
Lauréat : Emmanuel Hernandez, Le Musigny à Valenciennes
• Espoir 2014 : Jean-Louis Duchesne, Au Goût du Jour à Lille
– Prix de l’Académie :

• Bistrot, estaminet, brasserie : Nicolas Parent, Brasserie Parent à Lille
Traditionnel : Stellio Lestienne, Jour de Pêche à Lille
Gastronomie : Nicolas Rucheton, l’Essentiel à Attiches

– Coup de coeur du public

• Bistrot, estaminet, brasserie : Franck Sent, Le Witloof à Ennevelin
• Traditionnel : Jérôme et Mélanie Blondeau, Le Toboggan à Ronchin
• Gastronomie : Nicolas Gautier, La Laiterie à Lambersart

LA VOIX DU NORD 05/06/2014 : 3ème trophée Gilles VARTANIAN

Région > Lille et ses environs

Le Lillois Jean-Louis Duchêne, l’espoir du trophée Vartanian

Publié le 05/06/2014

PAR CARINE DI MATTEO / PHOTO PIB

Ils ont donné le prix de l’espoir, en 2010, à Yorann Vandriessch. Le restaurateur a obtenu sa
première étoile dans la foulée. Ils ont donné ce même prix à Florent Ladeyn en 2012 : il a été propulsé par l’émission « Top chef » sur le devant de la scène. Lundi soir, une cinquantaine de restaurateurs se rongeaient les ongles dans la chambre de commerce de Lille en attendant que Gilles Vartanian annonce les résultats de la 3e édition de ce trophée qui récompense les meilleurs restaurateurs de la région.

<iframe seamless border= »0″ height= »1″ height= »1″ src= »/sites/all/modules/custom/vdn/vdnfreemium/scripts/iframe_cookies.php?name=vdnfreemium&value=W1DojPoO9i%2BNtpePR5Ft7ISeSwJIZtM%2BJHxr9mIIXhtl2%2FN8KSk6T%2F3ARSuRTTN6EHCLXAoCnkqmu%2BGArx2%2FKpmNRNYRaQk7PXYIhVWqNM9LX8kS02IY3VR9AFVaPF6F&h=eab65e4f »></iframe>

<br />
Jean-Louis Duchêne, un lauréat qui participait après avoir été un peu « poussé par les copains ».<br />
VDNPQR
Jean-Louis Duchêne, un lauréat qui participait après avoir été un peu « poussé par les copains ».

Un peu à l’écart, Jean-Louis Duchêne ne disait rien. Ne s’attendait à rien, d’ailleurs. « On m’a un peu forcé à participer. Des copains… Enfin, ils ne m’ont pas mis le couteau sous la gorge, mais je l’ai fait pour les clients. Ils peuvent gagner des lots lorsqu’on est inscrit. » Il est devenu aussi rouge que son polo lorsqu’il a été appelé à monter sur scène. L’espoir, c’est lui.

Il a ouvert Au goût du jour, au 22, rue de la Barre, à Lille, il y a cinq ans et demi. Un rêve de gamin. Après quelques années auprès d’Hervé Raphanel, le chef étoilé qui œuvrait dans les cuisines de La Clef des champs à Halluin, après quelques autres au Septentrion à Marcq-en-Barœul, Jean-Louis Duchêne, 44 ans aujourd’hui, avait l’impression d’avoir fait le tour de la cuisine gastronomique et traditionnelle. « Je voulais voler de mes propres ailes. » Il a décidé de proposer un repas… sans carte dans sa grande maison de maître. « On a juste un menu surprise. Les gens ne savent pas ce qu’ils vont manger en venant. » L’assiette dépend de ce que le chef a trouvé sur le marché le jour même. « Ça nous évite de nous endormir dans notre boulot ! »

Trente-cinq euros l’entrée, le repas et le dessert. « On rogne sur les coûts. Quand on met le menu à 80 €, on sait que c’est compliqué pour certaines personnes de se faire plaisir à ce prix-là. » Dans son restaurant, il n’y a qu’un maître d’hôtel, Laurent Chivorez, et deux apprentis. « On n’a pas de verres en cristal, le service est décontracté. » « Je pense que ce que fait Jean-Louis Duchêne va dans le bon sens, commente Gilles Vartanian, le créateur du prix. C’est un jeune créatif, il ne se prend pas la tête, il cuisine comme il le ressent. Il ne fait pas dans la copie. Il sait être dans les codes sans reproduire. »

Pendant que Jean-Louis Duchêne va chercher son prix, Emmanuel Hernandez tente aussi de se remettre de sa surprise. Le chef étoilé du Musigny, à Valenciennes participait pour la première fois. Il a remporté lundi le trophée Gilles-Vartanian. « On le remet à la personne qui est le plus en pointe », souligne Gilles Vartanian. « Je suis fier, ajoute Emmanuel Hernandez, de recevoir un prix régional, et je suis fier pour Valenciennes. »